Intersectorialité

L’intersectorialité renvoie aux actions entreprises par d’autres secteurs que celui de la santé, en collaboration ou pas avec le secteur de la santé, qui visent des résultats de santé ou d’équité en santé ou ciblent des déterminants de la santé ou de l’équité en santé.
L’action intersectorielle favorable à la santé est menée dans différents « secteurs » ou domaines d’activité, tels que la famille, l’éducation, l’emploi, le logement, l’aménagement urbain, la sécurité publique, les transports et l’environnement, et par différents types d’acteurs, notamment les ministères et les organismes gouvernementaux, les acteurs publics, les collectivités territoriales mais aussi les fondations, les associations, les entreprises et les médias. L’action intersectorielle peut donc prendre plusieurs formes selon les acteurs qui la conçoivent et la mettent en œuvre. Il peut s’agir de politiques de l’Etat ou des collectivités locales, de projets de développement régionaux ou de projets issus de démarches communautaires.
Les partenaires intersectoriels détiennent des leviers d’action sur les déterminants de la santé qu’ils peuvent utiliser seuls, dans leurs secteurs respectifs. L’action intersectorielle suppose la mobilisation de plusieurs secteurs et requiert un partage des responsabilités entre les secteurs concernés. Il s’agit de dépasser la simple réunion ou juxtaposition de plusieurs secteurs (voire l’instrumentalisation d’un secteur par l’autre) pour résoudre un problème ou se saisir d’un objet d’intervention. Dans une perspective intersectorielle, les secteurs s’engagent résolument dans une approche conjointe, co-créée, dont le mode d’opération se situe en dehors de la hiérarchisation des champs concernés.
Il existe un quadruple consensus autour de l’intersectorialité en promotion de la santé :
1. Les raisons qui motivent une action intersectorielle en santé.
L’état de santé étant déterminé par des décisions prises dans des secteurs autres que celui des services fournis par le système de santé, on doit donc mobiliser l’ensemble de ces secteurs.
2. La définition de l’action intersectorielle.
Elle est vue comme la résultante d’un processus qui permet à des acteurs de différents secteurs de travailler ensemble dans le but de résoudre un problème dont la solution exige une action concertée.
3. Intervenir de manière intersectorielle est la seule manière de solutionner les problèmes de santé qui affectent les populations, tout en réduisant les inégalités sociales de santé.
4. Plus on associe les personnes ou populations concernées aux actions ou programmes, plus on est amené à travailler en intersectorialité.
Fnes, « Intersectorialité » : de quoi s’agit-il ? », Argumentaire Assises nationales 2019

Pour aller plus loin :

Action intersectorielle : le soutien à l’action intersectorielle favorable à la santé. Stratégie ministérielle pour améliorer la santé de la population du Québec. Jobin Lyne, Simard Julie, Pigeon Marjolaine. Québec : Ministère de la santé et des services sociaux, 2017, 40 p. En ligne : http://Action intersectorielle – Le soutien à l’action intersectorielle favorable à la santé : stratégie ministérielle (gouv.qc.ca)