Inégalités sociales de santé

L’acronyme ISS signifie inégalités sociales de santé

« La France fait partie des pays où les inégalités sociales de mortalité et de santé sont les plus élevées en Europe occidentale et celles-ci n’ont eu aucune tendance à régresser ces dernières années, contrastant avec l’amélioration du niveau moyen de l’état de santé. […] Ces inégalités sociales de santé correspondent aux différences d’état de santé observées entre les groupes sociaux et leur place dans la hiérarchie sociale, estimée par l’échelle des professions, des revenus ou du niveau d’études. Elles ne sont pas synonymes de précarité, de pauvreté ou d’exclusion sociale. Elles existent au sein de la société selon un gradient social : la plupart des indicateurs de santé (espérance de vie, espérance de vie en bonne santé, santé perçue, adoption de comportements favorables à la santé, utilisation du système de santé…) se dégradent en allant des catégories sociales les plus favorisées aux plus défavorisées. Ces inégalités sociales de santé sont présentes dès la grossesse et sont observées dès le plus jeune âge. »
Lang Thierry, Contexte : les inégalités sociales de santé en France. In : Les inégalités sociales de santé. Actes du séminaire de recherche de la DREES 2015-2016, 294 p. En ligne : https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/sites/default/files/2021-01/ouvrage_actes_seminaire_iss_pour_bat_cabinet_-_web.pdf