Pédagogie active et expérientielle

« Les méthodes de pédagogie active visent à privilégier l’activité de la personne apprenante et non l’activité de la personne enseignante. Ces méthodes ont en commun de placer les participants au cœur du processus d’apprentissage et de leur permettre d’être cognitivement actifs au-delà de la lecture d’un texte ou de l’écoute d’un exposé.
Basées sur des activités d’application, d’analyse, d’évaluation, de synthèse et d’autoévaluation, les méthodes actives s’inspirent de contextes réels et signifiants pour les participants.
Les bénéfices que l’on observe sont multiples. De fait, la pédagogie active permet notamment de :
– Développer la capacité d’innover, de collaborer et de résoudre des problèmes
– Soutenir l’aptitude à apprendre de façon autonome
– Solliciter un engagement réel
– Favoriser des apprentissages durables et en profondeur
– Augmenter le plaisir d’apprendre
Les jeux de rôles, les études de cas, les débats critiques, les résolutions de problème, les votes interactifs ou les forums de discussion sont des exemples de méthodes actives. Il est nécessaire de porter une attention particulière à l’encadrement des participants en les guidant par une démarche structurée dotée d’une progression claire et rigoureuse, en favorisant les interactions sociales et le travail collaboratif (apprentissage par les pairs) et en offrant de la rétroaction tout au long du processus pour les informer de leur progression tout en favorisant l’autoévaluation.
La pédagogie active a pour objectif d’engager activement les participants dans leur apprentissage en leur permettant de réfléchir, de critiquer, d’évaluer et de créer.
Université de Montréal, Centre de pédagogie universitaire. « Que sont les méthodes pédagogiques actives ? ». En ligne : https://cpu.umontreal.ca/enseignement-apprentissage/prestation-cours/methodes-pedagogiques-actives/
La pédagogie expérientielle correspond à un processus de construction de l’acquisition des compétences basé sur les expériences directes des participants.
Pour que les participants puissent acquérir des savoirs, savoir-faire et savoir-être grâce à l’apprentissage expérientiel, ils doivent accomplir intégralement un cycle composé des quatre étapes suivantes :
– Ils sont placés dans une expérience concrète d’apprentissage ;
– Ils prennent du recul, observent et réfléchissent à ce qu’ils vivent et ressentent (l’expérience) ;
– Ils formulent des théories ou concepts, à partir d’hypothèses qui aboutiraient à des généralisations ;
– Ils appliquent ces théories à des situations concrètes ou contextes ultérieurs, ce qui constitue une nouvelle expérience concrète d’apprentissage.
Université Laval, « L’apprentissage expérientiel en milieu communautaire ». En ligne : https://www.enseigner.ulaval.ca/ressources-pedagogiques/l-apprentissage-experientiel-en-milieu-communautaire