Publié le 25 septembre 2023

Mise à jour le 03 octobre 2023

Atelier Estime de soi

Ajouter aux favoris :

Région
Guyane
Public
Adolescent
Milieu de vie
Éducatif
Thématique
Santé mentale
Type de ressource
Les programmes et actions
Porteur
Organisme porteur Académie de Guyane – Lycée Félix Eboué

Structure accompagnatrice
Ireps Guyane
Nous aimons cette action :
Nous aimons cette action pour le lien nouveau qu’il crée en instaurant un autre rapport prof-élève et sa simplicité de mise en place car il nécessite très peu de moyens matériels.

Présentation

Le contexte

Sur le constat de la référente harcèlement scolaire du lycée, beaucoup d’élèves disent avoir peur de venir au lycée, de mal vivre leurs relations avec leurs camarades, avoir la boule au ventre quand ils sont en classe et ressentir beaucoup de stress. A travers un espace de parole et des ateliers, ce projet vise à répondre aux stress des élèves qui ont très peur de ne pas réussir, d’échouer à 15 ans.

Le ou les objectifs

  • Permettre aux élèves de développer leur estime d’eux-mêmes et leur confiance en eux afin de mieux vivre leur scolarité, mais également leur vie d’adolescent au sein de l’établissement et en dehors.
  • Développer leurs capacités à communiquer et à s’affirmer, afin de se préparer à la vie étudiante puis adulte, leur permettre de faire des choix éclairés et ambitieux en matière d’orientation, de pouvoir discuter des sujets qui les animent et notamment d’anticiper les problèmes relationnels, d’intégration, d’absentéisme, de stress, de confiance en eux…

Financement

L’atelier est soutenu financièrement et promu par la CARDIE (Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation) à hauteur d’1/2 IMP (indemnité de mission particulière) soit 600€, ainsi que par le lycée directement à hauteur de 600€ également.

Le dispositif d’évaluation

L’assiduité aux ateliers est relevée. Les participants remplissent un questionnaire de satisfaction ciblant les CPS travaillées sur leur quotidien.

Les expertises mobilisées

Le référentiel pour un déploiement auprès des enfants et des jeunes. Synthèse de l’état des connaissances scientifiques et théoriques réalisé en 2021 (Santé publique France)

Les compétences psycho Sociales

  • Les porteurs de l’action ont été formés par Guyane Promo santé et accompagnés par la CARDIE (Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation)
  • Le public destinataire de l’action/du programme a été associé à sa conception notamment lors d’une réunion d’information au cours de laquelle les élèves ont pu s’exprimer sur leurs besoins.

Les CPS visées

Les compétences psychosociales visées par le programme/l’action parmi celles présentes dans le référentiel Santé publique France sont :

  • Compétences cognitives : avoir conscience de soi.
  • Compétences émotionnelles : réguler ses émotions, gérer son stress
  • Compétences sociales : communiquer de façon constructive.

Lors d’une réunion de présentation des ateliers aux élèves, les notions de compétences de vie ont été explicitées et mises en lien avec leurs réalités au lycée.

Les activités structurées

  • Des activités variées de photo-expression, d’expérimentation de jeu collaboratif, d’interview en binôme, de mise en situation avec le théâtre forum ont été utilisées.
  • Elles ont permis de d’aborder les CPS suivantes :
    • Avoir conscience de soi : Se découvrir et comprendre les mécanismes de l’estime de soi, identifier ses besoins, ses moyens et ses envies, déterminer ses forces et ses limites,
    • Réguler ses émotions : Nommer et reconnaitre ses émotions, Identifier ses réactions émotionnelle et savoir les appréhender
    • Communiquer de façon constructive : Apprendre à coopérer et à s’affirmer, Utiliser le langage verbal et non verbal pour communiquer.
  • Réparties sur 2 périodes, les interventions se sont étalées sur 14 séances, à raison d’une séance d’1h30 par semaine.

Les pratiques informelles

  • Le développement des CPS a été continu et a pris la forme de rituels d’accueil, de partage de ressentis émotionnels, d’espace de parole, de mise en pratique au quotidien des apprentissages réalisés et de réinvestissement lors des temps de classe..

Posture

  • La mise en application régulière et informelle des méthodes pour favoriser l’estime de soi des élèves, pour dédramatiser l’erreur ou l’échec et favoriser leur réussite a eu un effet sur la posture d’éducateur pour la santé de ses intervenants.  Il a permis une meilleure prise de conscience des états émotionnels que peuvent traverser les élèves et donc adapter la posture, que ce soit dans l’atelier ou dans le quotidien des cours. Une meilleure attention au vocabulaire employé et aux temps accordés à la discussion et à l’échange quand des situations problématiques se présentaient (retard, absence régulière, manque de travail, comportement inadéquat…) a permis de solutionner des difficultés

L’approche de promotion de la santé

Le développement des CPS via le projet s’inscrit dans une démarche de promotion de la santé en prenant en compte :

Les compétences et la posture

  • Les compétences de l’enseignante référente harcèlement scolaire, la connaissance du milieu, du public destinataire, du thème et des techniques d’intervention ont permis le bon déroulement des ateliers. Une posture éducative bienveillante, empathique, et de non jugement a favorisé les échanges dans le groupe.

La pédagogie

  • La structuration et l’organisation des séances du programme s’est déroulé sur 14 séances s’étalant sur 2 périodes
  • Malgré leur différence d’âge, de véritables relations amicales sont nées pendant cet atelier entre les participants. Certains, qui se disaient isolés au départ, ont développé de nouvelles relations avec des élèves issus des autres classes et des autres niveaux.
  • Le cycle des ateliers s’appuie sur le développement des compétences précédemment citées. Chaque compétence est approfondie sur plusieurs séances. Par exemple, sur la compétence « Savoir gérer ses émotions », trois séances étaient prévues : comprendre le rôle des émotions et savoir les nommer ; Savoir identifier les émotions qui nous traversent et le message qu’elles émettent ; Savoir prendre du recul sur ses émotions et faire face à ses vagues émotionnelles

Les conditions matérielles et organisationnelles

  • Les ateliers se sont déroulés dans une salle de cours dédiée dans l’enceinte du lycée.

Implication du niveau politique

  • Ce projet est inscrit dans le projet d’établissement et bénéficie du soutien de la CARDIE (Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation)

https://cardie.ins.ac-guyane.fr/La-newsletter.html

https://cardie.ins.ac-guyane.fr/Atelier-Estime-de-soi-au-lycee-Felix-Eboue.html

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/sante-mentale/depression-et-anxiete/documents/rapport-synthese/les-competences-psychosociales-etat-des-connaissances-scientifiques-et-theoriques

 

 

Cette ressource vous a-t-elle été utile ?

Espace commentaires