Publié le 04 décembre 2023

“Bwa drésé”

Ajouter aux favoris :

Région
Martinique
Public
Adolescent
Milieu de vie
Judiciaire
Thématique
Approche transversale
Type de ressource
Les programmes et actions
Porteur
Direction Territoriale Protection Judiciaire de la Jeunesse Martinique (DTPJJ MQ) -Unité Educative d'Activités de Jour du Lamentin
Nous aimons cette action :
Pour les connaissances et les compétences transmissibles aux jeunes à travers ce projet

Action éducative d’initiation à la Yole traditionnelle martiniquaise

Présentation

Le contexte

La première édition de l’action « Bwa drésé » s’est tenue en 2022. Fort de la réussite de cette action et de sa pertinence par rapport au parcours d’insertion des jeunes accueillis, l’équipe de l’Unité Educative d’Activités de Jour du Lamentin de la Direction Territoriale Protection Judiciaire de la Jeunesse Martinique (DTPJJ MQ) a reconduit cette action.

La yole traditionnelle de la Martinique, a été inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, à l’UNESCO ( Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture) depuis décembre 2020. La reconnaissance mondiale de ce composant de la culture et de l’histoire martiniquaise, engage l’équipe éducative, dans une mission de participation à la sauvegarde de la yole martiniquaise, par la transmission de pratiques culturelles et traditionnelles.

« La yole fonctionne parce qu’une dynamique des corps et des esprits se met en place. » « C’est surtout l’incarnation de valeurs d’entente, de partage, d’écoute qui permettent à un équipage de 18 Hommes répartis sur 7 mètres carrés, flottant sur l’océan, sans quille et avec une grande voile, de réussir à tenir en équilibre et d’avancer. » « C’est un symbole de ce que collectivement nous sommes capables d’accomplir. » Edouard TINAUGUS, chef de projet du COPIL Yole de Martinique à l’UNESCO.

Les objectifs

Permettre aux jeunes accueillis d’acquérir et de renforcer des compétences psychosociales (CPS), tant sur le plan individuel que sur le plan relationnel, dans la perspective de leur insertion sociale et professionnelle.

Le dispositif d’évaluation

  • Tenue d’un carnet de bord permettant  de recueillir la liste des participants, l’état de présence, les exercices effectués et les actions menées
  • relevé d’observations vis à vis des jeunes: évolutions des capacités physiques des jeunes (appréciée par l’éducateur sportif) , évolutions dans l’acquisition, la mobilisation de CPS, évolutions du projet individuel de chacun des jeunes

Financement

Co-financement : ARS Martinique ; Préfecture ( FIPD) ; Justice de proximité ( Ministère de la justice ; IMS Association «  Le Labo des histoires » ; Association «  regardons-les autrement ».

 

Les expertises mobilisées

L’action « Bwa drésé » est développée dans le cadre de la démarche « protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) promotrice de santé ». Elle a fait l’objet d’une présentation aux « Journées PJJ promotrice de santé », les 11 et 12 janvier 2023, à l’Ecole Nationale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse ( ENPJJ), avec le soutien de la Direction Interrégionale Ile-de-France/Outre-mer.

 

Les compétences psychosociales

L’action propose à des groupes de jeunes d’allier le développement des CPS à la découverte et à la pratique d’une activité propre à leur patrimoine culturel: la yole traditionnelle, à travers un programme d’activités .

 

Les compétences psychosociales visées

  • Compétences sociales : communiquer efficacement, respecter un cadre défini ; respecter des consignes données, empathie, avoir conscience de soi et confiance en soi,
  • Compétences cognitives : prendre des décisions et résoudre des problèmes, se confronter à des difficultés, développer son esprit critique, maitrise de soi, capacité à se fixer des buts
  • Compétences émotionnelles : gestion du stress et de ses émotions, capacité à faire face en situation d’adversité

Le groupe de jeunes est informé au préalable des objectifs de l’action, notamment, en ce qui concerne le développement des CPS

 

Les activités structurées

Le Programme d’activités comprend des  :

  • Acquisitions de connaissances et temps échanges sur l’histoire de la yole traditionnelle, le milieu marin et subaquatique, l’alimentation en lien avec l’activité physique, les problématiques de la consommation de produits stupéfiants
  • Visites de lieux et structures en lien avec la pratique de la yole : excursion à la découverte du milieu marin ; visite d’un chantier de fabrication de yole et rencontre des membres du comité de pilotage “Yole de Martinique à l’UNESCO” 
  • Ateliers : pratique de préparation physique et de la yole, mises en situation

La fréquence des activités: 

Séances de Préparation Physique Généralisée [la PPG consiste à développer la condition physique (force, vitesse, endurance, souplesse) des jeunes ] pour que les jeunes améliorent leurs aptitudes physiques et capacités motrices compatibles avec la pratique de la yole : 1 fois par semaine pendant 1h30

Séances d’apprentissage à la pratique de la yole en vue de la découverte et l’initiation d’un sport traditionnel.  L’initiation à la pratique de la yole traditionnelle se décline par la découverte de l’embarcation (son histoire, sa fabrication…), de la discipline, mais aussi par l’apprentissage des techniques et tactiques inhérentes aux différents postes et rôles des yoleurs : Séance 1 fois par semaine pendant 2h30

Ateliers de prévention en lien avec une thématique de santé : 6 ateliers nutrition de 2 heures répartis sur l’action, 6 ateliers de prévention de conduites addictives notamment la consommation de produits stupéfiants

Atelier histoire et culture de la yole, visite chantier, rencontre avec des membres du COPIL “Yole de Martinique à l’UNESCO” : 3 séances de 2 heures

Atelier d’initiation à l’aisance aquatique et découverte de l’univers sous-marin : 3 séances de 2 heures dont une excursion des fonds marins.

Durée du programme

L’action se déroule sur 4 mois de manière intense et régulière à raison de 4 demi-journées par semaine.

Posture éducative

  • Les éducateurs encadrant les groupes de jeunes sont formés aux CPS.
  • Cette action a mobilisé chez les professionnels des compétences plus élargies que dans leurs pratiques habituelles, ainsi que leurs propres CPS, qui elles aussi se trouvent renforcer.
  • Tout jeune qui se présente est accepté, les éducateurs s’adaptent constamment au profil du groupe de jeunes.

Les pratiques informelles

Lors des séances pratiques, les jeunes sont confrontés à l’expérimentation de nouvelles situations, celles-ci sollicitent leurs compétences voire de nouvelles compétences.

La pratique de la yole, une forme de navigation en mer, s’appuie nécessairement sur des compétences relationnelles au sein de l’équipage de l’embarcation.

Certains jeunes ont pu transférer leurs compétences dans leur parcours scolaire, dans leur projet de vie (social, professionnel) : ceci s’est traduit par la signature de contrat d’alternance, l’intégration dans un équipage de yole, la poursuite et la réussite dans le parcours scolaire…

 

Le programme au regard de la promotion de la santé

L’action « Bwa drésé » à amener les professionnels de l’UEAJ à ouvrir leur partenariat avec des professionnels de champs différents .

Certains sont en lien avec le parcours d’insertion des jeunes, accueillis dans des dispositifs différents tels que les professionnels de:

  • La protection de l’enfance
  • la Mission de Lutte contre le décrochage scolaire (MLDS)
  • La MILCEM (Mission Locale du Centre de la Martinique)
  • Le service d’insertion et de médiation sociale

D’autres partenariats ont été établis avec des structures telles que :

  • l’association « Graine de vie » ( activité physique adaptée)
  • l’association «  Moun Doubout » (yoleurs)
  • une association en lien avec l’aisance aquatique
  • le Comité de Pilotage (COPIL) “Yole de Martinique à l’UNESCO” (l’histoire et la culture de la yole traditionnelle).

La participation des jeunes à l’action se fait sur la base du volontariat, y compris sur les activités complémentaires, en soutien du parcours d’apprentissage: par exemple, la réalisation d’un reportage retraçant l’expérience et le vécu des jeunes dans cette action.

Cette action constitue un tremplin pour travailler sur le projet individuel d’insertion des jeunes selon leur besoin. En effet, l’organisation des différents ateliers prend en compte la santé globale du jeune tout au long de l’action. Ainsi, dans le cadre du suivi en insertion, l’organisation des différents ateliers vient préciser les objectifs individuels selon le projet de chaque jeune. Ces objectifs individualisés sont des indicateurs importants dans le cadre du projet individuel du jeune :

  • Exemple 1  : S’agissant d’un jeune en situation de handicap dont les éducateurs étaient attentifs par rapport à son insertion dans le groupe.
  • Exemple 2 : L‘équipe d’éducateurs envisage l’orientation de certains jeunes vers une qualification de type certificat de qualification professionnelle (CQP) “animateur de voile”, avec la spécialité yole.

 

La pédagogie

L’action s’appuie sur une approche globale en incluant des ateliers d’apprentissages et d’échanges sur l’importance de l’activité physique et de l’alimentation.

En parallèle de la pratique de l’activité physique et de la yole, l’action aborde la problématique de la consommation de stupéfiants chez les jeunes et leurs effets.

Les activités dispensées accompagnent les jeunes dans la découverte du milieu marin, de la pratique de la yole, de leurs potentialités, et dans l’expérience du dépassement de soi.

L’organisation et la planification des activités sont soutenantes, car elles tiennent compte du rythme de progression des jeunes. Elles créent une émulation chez les jeunes en situation de décrochage notamment : présence plus régulière dans leur scolarité et sur les activités de l’action.

Points forts :

– La sensation de faire corps avec les éléments naturels et le plaisir de partager une expérience exceptionnelle ensemble.
– L’ambiance de détente,
– La force de transmission du patrimoine culturel et de la capacité d’agir qu’il produit chez les jeunes

 

 

 

Cette ressource vous a-t-elle été utile ?

Espace commentaires