Publié le 03 octobre 2023

Cap, pas cap de dire non ?

Ajouter aux favoris :

Région
Provence-Alpes-Côte d’Azur
Public
Enfant
Professionnel de santé, du social, de l'éducation
Milieu de vie
Éducatif
Thématique
Addictions
Type de ressource
Les programmes et actions
Porteur
CoDES 84
Nous aimons cette action :
Simplicité du dispositif et richesse des échanges entre les élèves.

Présentation

Le contexte

Le programme de prévention des conduites addictives « Cap, pas cap de dire non » a été initié par le CoDES de Vaucluse en 2012. En concertation avec les partenaires de Vaucluse, et au vu des données nationales sur l’âge des premières consommations de substances psychoactives, il s’avérait pertinent d’intervenir en prévention sur la thématique en amont de l’entrée au collège. La population des enfants scolarisés en CM2 a dès lors été identifiée comme public cible du programme.

Objectif général

Renforcer les compétences psychosociales des élèves de CM2 et des adultes qui les accompagnent afin d’éviter les conduites addictives.

Objectifs spécifiques :

  • Renforcer les compétences psychosociales des équipes éducatives et de santé en lien avec les conduites addictives par une formation de deux jours et des temps de co-animation avec les animateurs du programme.
  • Renforcer les compétences psychosociales des élèves et de leurs parents, en lien avec les conduites addictives, par des ateliers de pratique des compétences psychosociales.

Financement

ARS PACA, MILDECA (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives)

Le dispositif d’évaluation

Le programme “Cap, pas cap de dire non” fait l’objet chaque année d’une évaluation de processus qui porte notamment sur les critères suivants (non exhaustifs) :

  • Satisfaction des enseignants, des élèves et des parents bénéficiant du programme
  • Assiduité et implication des parents
  • L’adhésion de l’équipe éducative au programme

L’évaluation de résultats porte quant à elle principalement sur le renforcement des compétences psychosociales des adultes en position d’éducation et des enfants. Il s’agit d’une évaluation  du sentiment de compétence réalisée par passation de questionnaires auto-administrés à la fin du projet. Le sentiment de compétence est évalué pour plusieurs compétences psychosociales :

  • S’autoévaluer positivement
  • Connaître, identifier et exprimer ses émotions
  • S’affirmer et résister à la pression sociale
  • Savoir résoudre des problèmes
  • Savoir être en pleine attention
  • Savoir communiquer efficacement

Au fil des évaluations et en lien avec les besoins exprimés par les enseignants et le suivi de la littérature scientifique, des ajustements ont été réalisés comme des ateliers formalisés de pratiques des CPS pour les 3 publics cibles (enseignants, enfants, parents), une augmentation significative du temps de formation des enseignants (2 jours), une augmentation du nombre des ateliers enfants et de leur durée (7 séances de 2 heures), augmentation du nombre de temps d’échange avec les familles et mobilisation de leurs CPS (3 temps d’échanges). Dans sa précédente mise en œuvre (2016-2021) le programme comportait : une séance de sensibilisation des équipes enseignantes de 3 heures, 4 séances d’1h30 auprès des élèves de CM2, et un temps d’échange d’1h30 avec les familles volontaires.

De même, dans sa version récente, le programme aborde les différentes compétences psychosociales et recourt à des exercices pratiques mobilisant activement les compétences psychosociales (CPS) des enfants.

Les expertises mobilisées

L’enquête ESCAPAD (OFDT) de 2014 : eftxssv5.pdf (ofdt.fr)

Le programme s’appuie sur la synthèse d’interventions probantes pour le développement des compétences psychosociales (SIPrev Compétences Psychosociales) effectuée par la chaire de recherche en prévention des cancers (INCa/IResSP/EHESP).

Les ateliers sont construits sur la base des outils CPS Mindful©, des outils d’animation en promotion de la santé ayant fait la preuve de leur efficacité et fondés scientifiquement. Les supports CPS Mindful© ont été développés à l’aide de la littérature sur les programmes CPS et des dernières recherches sur les émotions et la psychologie positive. Les activités CPS des fiches ont été élaborées à partir des principaux programmes validés CPS enfants éducateurs et parents. Les activités ont été sélectionnées afin de s’ajuster aux objectifs et à la mise en œuvre du programme.

Lamboy Béatrice, Guillemont Juliette, « Développer les compétences psychosociales des enfants et des parents : pourquoi et comment ? », Devenir, 2014/4 (Vol. 26), p. 307-325. DOI : 10.3917/dev.144.0307.

Prévention des conduites addictives. Guide d’intervention en milieu scolaire, Direction générale de l’éducation scolaire, MILDT, 2014

Les Compétences Psycho Sociales

Les porteurs du programme ont été formés aux CPS. Le programme est présenté aux DASEN (directeurs académiques des services de l’éducation nationale) et aux IEN  (inspecteur de l’éducation nationale) par mail avec une fiche descriptive du programme. Ces derniers repèrent les écoles pouvant bénéficier du programme. Les écoles peuvent aussi faire la demande d’implanter le programme, après validation de l’IEN de circonscription.

Les CPS visées

Pour les élèves de CM2 :

  • S’autoévaluer positivement
  • Connaître, identifier et exprimer ses émotions
  • S’affirmer et résister à la pression sociale
  • Savoir résoudre des problèmes
  • Savoir être en pleine attention
  • Savoir communiquer efficacement

Pour les parents des élèves :

  • S’autoévaluer positivement
  • Connaître, identifier et exprimer ses émotions
  • Savoir communiquer efficacement

Le concept des compétences psychosociales est présenté aux parents. Les élèves sont informés des raisons pour lesquelles ils ont fait les exercices à la fin de chaque séance.

Les activités structurées

Toutes les séances sont structurées selon les étapes suivantes :

  1. Rappel des accords du groupe
  2. Rappel de la séance précédente
  3. Activités de pratique des CPS
  4. Partage collectif
  5. Comprendre la CPS : apports théoriques

“Cap, pas cap de dire non”, inscrit dans une démarche de prévention des conduites addictives, aborde également les représentations, fait réfléchir les élèves et les parents sur les comportements et l’origine des substances ou les risques relatifs aux écrans.

  • Combien d’activités ont été mises en place ?
    • 7 séances de 2 heures pour les élèves
    • 2 journées de sensibilisation pour les équipes éducatives
    • 3 ateliers pour les parents (2 heures)

A noter que les enseignants sont confrontés à des réalités d’emploi du temps, notamment en matière de formation qu’ils réalisent sur leur temps personnel. Le programme est donc proposé avec une adaptation possible à ces réalités tout en essayant de remplir au mieux les critères de qualité spécifiques aux interventions mobilisant les CPS (rapport de SpF).

Les principales techniques d’animation et activités classiques de la promotion de la santé sont le papillon de l’estime, l’identification des émotions ou encore le jeu de la cacahouète. Elles sont mobilisées pour mettre en situation les élèves et mobiliser leurs compétences psychosociales.

Les 7 séances sont réalisées sur l’année scolaire.

Les pratiques informelles

Le développement des CPS est continu et récurrent auprès du public destinataire. En renforçant les compétences psychosociales des enseignants et des parents, le programme permet une cohérence éducative.

Ainsi, au-delà des séances formelles réalisées auprès des élèves et de leurs parents, la formation de deux jours que suivent les enseignants permet de réfléchir à la posture professionnelle, d’adopter un cadre bienveillant et sécurisant lors des enseignements académiques. Par exemple, les enseignants optent pour afficher dans leur classe des messages valorisant les compétences psychosociales travaillées dans le programme. Ils peuvent également proposer aux enfants de faire évoluer leur papillon de l’estime en le remplissant pour un ami, un membre de leur famille…

Posture

Le programme a un effet sur la posture d’éducateur pour la santé de ses intervenants.

La formation de 2 jours associée à la présence des enseignants et enseignantes qui sont toujours présents pendant les séances avec les élèves permet une véritable sensibilisation aux CPS et contribue à leur incarnation. De plus, ils prennent progressivement part à l’animation car les chargées de projet du CoDES qui animent le programme invitent les enseignants et enseignantes à co-animer et à prendre part aux activités avec les enfants en utilisant le « je ».

Les équipes éducatives participent à deux jours de sensibilisation où elles pratiquent des activités renforçant leurs compétences psychosociales et leur posture professionnelle. Les enseignants et enseignantes vont expérimenter des activités permettant d’explorer leurs propres compétences psychosociales. Par exemple, il leur est proposé une séance de pleine attention, de faire des exercices d’auto-évaluation positive (identifier et nommer ses qualités). Ils s’entraînent également à formuler « le message clair ».

Le programme au regard de la promotion de la santé

Les compétences et la posture

  • Compétences des intervenants : Les animateurs sont formés aux concepts et aux techniques d’animation qui permettent le développement et le renforcement des compétences psychosociales. Par ailleurs, les formations de deux jours à destination des enseignants sont participatives et expérientielles, en ce sens elles favorisent l’intégration de ces compétences dans les pratiques professionnelles.
  • Leur connaissance du milieu, du public destinataire, du thème et des techniques d’intervention : Les animateurs interviennent principalement dans l’implantation et l’animation de plusieurs programmes en milieu scolaire.
  • Leur posture éducative : Après chaque activité, les publics sont invités à partager leur vécu, leur ressenti. La compétence travaillée est systématiquement renforcée par un apport théorique avec la question : quels sont les intérêts à développer cette CPS dans ma vie ? Au cours de toutes les séances sont proposés ponctuellement des temps de pratique de l’attention, une météo des émotions. L’esprit critique et le débat d’idée sont accueillis et encouragés.

La pédagogie

La structuration et l’organisation des séances du programme : Toutes les séances sont structurées et suivent un scénario pédagogique construit selon les principes SAFE (Séquencée, active, focalisée sur des compétences psychosociales précises et explicites). Elles sont planifiées avec l’équipe éducative.

  • Séance 1 : S’autoévaluer positivement
    • Outils utilisés : le papillon de l’estime de soi, « une situation dont je suis fier.ère », les trois triangles.
  • Séance 2 : Connaître, identifier et exprimer ses émotions
    • Outils utilisés : tableau des émotions, les émotions en histoires, les émotions en mime.
  • Séance 3 : S’affirmer et résister à la pression sociale
    • Outils utilisés : jeu de la cacahuète, réagir de façon affirmée (jeu de rôle).
  • Séance 4 : Savoir résoudre des problèmes
    • Outils utilisés : les cinq étapes de la résolution de problème à partir d’une situation extérieure, résoudre un problème en cinq étapes à partir d’une situation interne au groupe, la liste de mes personnes ressources, les numéros d’urgence.
  • Séance 5 : Savoir être en pleine attention
    • Outils utilisés : jeux de concentration, jeux des sens, le bateau sur les vagues, méditation en mouvement.
  • Séance 6 : En situation de crise, savoir réguler son stress
    • Outils utilisés : tableau des stresseurs, exprimer sa colère en trois temps, la respiration profonde, étirements.
  • Séance 7 : Savoir communiquer efficacement
    • Outils utilisés : les étapes du message-je, jeux de rôle de l’inattention, jeu de distance, exercices d’écoute empathique.

La pédagogie/andragogie utilisée. Les animateurs sont formés aux techniques d’animation et de conduite de groupes et les outils d’intervention proposés dans ce programme sont issus des ateliers outils CPS Mindful© développés par l’AFEPS et des dernières recherches sur les émotions et la psychologie positive.

Les conditions matérielles et organisationnelles

Il est nécessaire de disposer une salle dédiée à l’activité, de disposer du matériel nécessaire à l’animation des séances et de mobiliser l’équipe enseignante. La procédure de mise en contact avec les écoles peut varier d’un territoire à l’autre, avant la mise en œuvre du programme, il semble judicieux de se rapprocher des instances concernées pour en connaître la procédure.

Le programme “Cap, pas cap de dire non” est animé par plusieurs CoDES de la région PACA. S’agissant d’un programme non probant, il permet aux animateurs de s’ajuster aux réalités des différents terrains d’implantation, notamment en terme de disponibilités des professionnels, des financements et des besoins spécifiques des publics. Toutefois, il est nécessaire de rester vigilant à l’adapter en suivant les critères d’efficacité des programmes ciblant les compétences psychosociales.

Implication du niveau politique

  • Les modalités d’implication et de mobilisation des décideurs/du niveau politique (soutien, charte, inscription dans projet d’établissement…).

Ce programme mobilise particulièrement l’éducation nationale et s’appuie sur les directions d’école et les enseignants. Par ailleurs le financement octroyé par l’ARS suggère son intérêt et son soutien pour ce type de programme.

Les points forts du programme

  • il répond à un besoin exprimé par les équipes enseignantes.
  • il reçoit un accueil très favorable des publics.
  • Les ateliers de pratique des CPS amènent une énergie positive exprimée par les enfants et les adultes.
  • La simplicité du dispositif : les activités réalisées demandent peu de matériel et d’installation.
  • Le échanges avec les élèves et entre élèves sont très riches et productifs.
  • Le nombre d’interventions avec les élèves permet de créer un climat favorable à la participation de chacun et d’observer une progression dans les échanges au fil des séances.

Liens web

Cap, pas Cap de dire non ? Programme de prévention des conduites addictives auprès d’élèves de CM2 (codes84.fr)

Cap, pas Cap de dire non (codes05.org)

Dossier documentaire : Cap, pas cap de dire non ? (codes84.fr)

Cette ressource vous a-t-elle été utile ?

Espace commentaires