Publié le 03 octobre 2023

Développer les compétences psychosociales des élèves de CM2 de Yutz

Ajouter aux favoris :

Région
Grand Est
Public
Enfant
Milieu de vie
Éducatif
Thématique
Addictions
Type de ressource
Les programmes et actions
Porteur
Centre Edison Metz
Nous aimons cette action :
L’inspection académique et les membres de l’équipe pédagogique de chaque établissement scolaire (directeur, professeurs des écoles, infirmière scolaire) sont impliqués et participent au projet.

Présentation

Le contexte

Ce projet est mis en place depuis cinq ans et a évolué, notamment à cause du contexte sanitaire.

L’objectif de ce projet est de renforcer les compétences psychosociales des élèves de CM2 pour les préparer au passage du collège.

La période de l’adolescence peut amener les enfants vers des comportements à risques comme le tabagisme. C’est pour cela qu’il semble important d’aider les élèves de CM2 à préparer au mieux leur entrée en 6ème en renforçant leurs compétences psychosociales. 

Les objectifs

Objectif général : 

Aider les élèves de CM2 rattachés au collège de Yutz à développer leurs compétences psychosociales afin de repérer les situations à risques notamment l’usage de tabac et la première cigarette et à savoir y répondre de manière adaptée.

 Objectifs spécifiques: 

  • Amener les élèves de CM2 à repérer les situations d’influence négative notamment en ce qui concerne les premiers usages de tabac.
  • Développer l’esprit critique des élèves de CM2 face aux situations à risques
  • Aider les élèves de CM2 à faire des choix éclairés et à s’affirmer.
  • Amener les élèves de CM2 à savoir demander de l’aide et à identifier des personnes ressources.

Objectifs opérationnels: 

  • Créer un partenariat avec l’inspection académique et les membres de l’équipe pédagogique de chaque établissement scolaire (directeur, professeurs des écoles, infirmière scolaire).
  • Mettre en place 7 séances de réflexion avec 8 classes de CM2 des communes de Yutz, Basse-Ham et Kuntzig, au cours desquelles seront utilisées des techniques d’animation et des outils pédagogiques favorisant l’acquisition ou l’étayage des compétences psychosociales.
  • Accompagner chaque classe de CM2 dans la création d’un outil de prévention
  • Impliquer les professeurs des écoles dans les séances et la création d’un outil.
  • Organiser un temps de retransmission où seront présentés les outils crées et le travail des classes de CM2 rattachées au collège de Yutz.

Financement

Le projet est soutenu financièrement par l’ARS Grand Est.

Le dispositif d’évaluation

Pour les participants, un questionnaire d’évaluation est transmis à la fin des séances.

Celui ci permet d’évaluer :

  • La prise de parole lors des séances
  • La confiance en soi
  • La connaissance de soi et des autres
  • Savoir dire non
  • Demander de l’aide
  • Reconnaitre les situations à risques

Pour les professionnels, une évaluation est mise en place pour identifier les changements qu’ils observent au niveau du climat scolaire.

Les expertises mobilisées

Le projet s’est construit avec l’aide du “Cartable des compétences psychosociales” de l’Ireps Pays de la Loire.

Les Compétences Psychosociales

La formation des enseignants était prévue dans le projet mais elle n’a pas pu être mis en place à cause du contexte sanitaire. De plus, les enseignants souhaitent que ce soit des intervenants extérieurs qui animent des séances CPS auprès des élèves.

Les CPS visées

Les compétences psychosociales visées par le projet sont:

  • Compétences cognitives : avoir conscience de soi, capacité de maîtrise de soi, prendre des décisions constructives.
  • Compétences émotionnelles : avoir conscience de ses émotions et de son stress, réguler ses émotions, gérer son stress.
  • Compétences sociales : communiquer de façon constructive, développer des relations constructives, résoudre des difficultés.

Les objectifs de développement des CPS sont présentés aux élèves au début du projet et lors des séances.

Les activités structurées

Les différentes étapes du projet:

  • En septembre, un contact est établi avec l’inspecteur académique et les équipes éducatives des écoles élémentaires de Yutz afin d’organiser un temps de rencontre.
  • En septembre/octobre, une réunion de présentation du projet et de son contenu est organisée auprès des équipes éducatives de chaque école élémentaire participant au projet. Cette réunion a pour objectif de mobiliser et d’impliquer les professionnels des écoles élémentaires dans la mise en œuvre des séances, le travail sur les compétences psychosociales et la création d’un outil de prévention. Ce temps d’échange permet ainsi de faire participer les enseignants à l’organisation et la tenue des séances. Ensuite, le calendrier des interventions est établi en concertation avec les équipes. Les infirmières scolaires de secteur sont invitées à participer aux différents temps de réunion et aux séances.
  • De Novembre à avril : Mise en place de 7 séances de renforcement des compétences psychosociales de 2h auprès de 8 classes de CM2 toutes les semaines, ou une semaine sur deux.

Une rencontre avec l’enseignant de la classe est prévue afin d’identifier les besoins, et ainsi adapter le contenu des séances.

Les trois premières séances ont pour objectif de renforcer la cohésion de groupe au sein de chaque classe et de réaliser un travail sur l’estime de soi des élèves.

Puis une séance est consacrée aux émotions et la gestion du stress.

Les 4 séances suivantes seront plus axées sur le travail autour des relations aux autres et de la prise de décision.

Les thèmes des séances :

  1. Je me connais mieux, je connais mieux les élèves de ma classe.
  2. Mes qualités, mes compétences.
  3. Mes émotions.
  4. « C’est quoi devenir grand » (en lien avec les choix en matière de santé et de bien-être). Savoir faire des choix : utilisation d’une exposition tirée du petit livre pour dire non (astrapi). Dans cette séance, le « savoir dire non » (aux copains (tabac), aux menaces (racket), à la tentation (vols)) est abordé et les enfants identifient des situations à risques, et celles où il est difficile de se dire non à soi-même et aux autres.
  5. Savoir communiquer efficacement : travail autour des différents modes de communication. Utilisation d’un jeu de résolution de problème dans l’urgence et l’île déserte.
  6. Les conflits et leur gestion : travail sur les moqueries, les insultes et les différentes manières de gérer les conflits.
  7. Résister à l’influence et à la pression du groupe et savoir demander de l’aide : identification des stratégies pour influencer les autres et pour résister à la pression, des freins à la demande d’aide, des bénéfices de cette démarche et des personnes ressources. (Utilisation du jeu de la cacahuète.)

Les moyens pédagogiques utilisés sont variés : Jeux de rôles, Partage d’expériences, Interactions, Mises en situation.

Tout au long des séances, des supports pédagogiques sont donnés aux enfants (livret astrapi pour savoir dire non, livret sur les qualités, exercices de relaxation, livret en santé à l’école) pour leur permettre d’expérimenter le contenu des séances à la suite de celles-ci. Ces supports permettent aussi de faire le lien avec les familles.

  • D’avril à Mai : Création d’un outil de prévention par chaque classe de CM2 avec l’aide de leur enseignant puis évaluation de l’action auprès des élèves.
  • En juin- Juillet : Mise en place de réunions d’évaluation de l’action avec les équipes éducatives de chaque établissement scolaire.
  •  En juillet: Rédaction de l’évaluation de l’action.

Les pratiques informelles

L’enseignant participe au projet, ce qui va permettre d’intégrer le renforcement des CPS dans sa pratique au quotidien.

L’enseignant en charge de la classe pourra intervenir tout au long des séances et reprendre avec la classe les éléments entre les séances et/ou à la suite du projet. Il pourra aussi noter lors des séances les éléments amenés par les élèves qui seront ensuite utilisés pour l’évaluation de l’action.

Posture

Un guide est fourni aux enseignants afin qu’ils puissent intégrer le renforcement des compétences psychosociales dans leurs pratiques au quotidien, au-delà des 7 séances. Les enseignants ont pu se questionner sur leurs propres compétences.

Le programme au regard de la promotion de la santé

Les conditions matérielles et organisationnelles

L’inspection académique et les membres de l’équipe pédagogique de chaque établissement scolaire (directeur, professeurs des écoles, infirmière scolaire) sont impliqués et participent au projet. Les enseignants participent aux séances et à la création de l’outil avec les enfants. 

Des supports pédagogiques sont transmis aux enfants permettant d’expérimenter les contenus des séances à la suite des séances et faire lien avec les familles.

Un temps de retransmission est prévu à l’issue des séances auprès des parents. Cependant des difficultés de mobilisation sont rencontrées. Des améliorations sont encore à prévoir pour mobiliser et impliquer les parents, les familles des enfants.

Implication du niveau politique

Au lancement du projet, une réunion est organisée entre :

  • Contrat local de santé de Thionville
  • ARS Grand Est – DT de la Moselle
  • Equipes éducatives des écoles concernées
  • Centre Edison de Metz

Le projet est intégré à la démarche du contrat local de santé du territoire de Thionville.

Les points forts de ce programme

Les enseignants participent aux séances et à la création de l’outil avec les enfants.