Publié le 03 octobre 2023

Mise à jour le 04 décembre 2023

Le voyage des Toimoinous, grandir et vivre ensemble

Ajouter aux favoris :

Région
Nouvelle-Aquitaine
Public
Enfant
Milieu de vie
Éducatif
Thématique
Approche transversale
Type de ressource
Les programmes et actions
Porteur
Consortium d'acteurs
Structure accompagnatrice
ARS Nouvelle-Aquitaine et AFEPS
Nous aimons cette action :
son approche opérationnelle qui mobilise plusieurs niveaux d'intervention

Présentation

Contexte

Le programme “Le voyage des Toimoinous” est porté par l’Ireps Nouvelle-Aquitaine avec l’appui d’un consortium d’acteurs œuvrant dans le champ de la santé.

Le projet « Le voyage des ToiMoiNous » (TMN) est un programme de développement des Compétences psychosociales (CPS) en direction des enfants de 6 à 11 ans lors des activités périscolaires et/ou extrascolaires et/ou scolaires.
Ce projet est développé à ce jour, en Nouvelle-Aquitaine sur les départements 19, 23, 33 et 87.

La généralisation du programme sur la région Nouvelle-Aquitaine est prévu à partir de 2024.

Les membres du consortium

Le consortium est composé d’un collectif d’acteurs : l’Association Addictions France, Entr’AIDS, l’Ireps Nouvelle-Aquitaine, La Ligue contre le cancer Corrèze (jusqu’en 2020) et la Mutualité Française Nouvelle-Aquitaine. La coordination est assurée par l’Ireps Nouvelle-Aquitaine

Les membres du consortium qui ont construit le programme TMN, ont été formés par Béatrice Lamboy et Corinne Roehrig sur les CPS. Les membres du consortium proposent régulièrement des temps d’échange sur le déploiement du programme (soit 3 rencontres par an sur chaque département) et sur les différents sites (écoles, accueil de loisirs) auprès des animateurs accompagnés.

Son rôle :

-Accompagner le référent et/ou animateur du programme à la constitution des groupes d’enfants bénéficiaires en veillant à la mixité fille / garçon, aux tranches d’âge, au nombre d’enfant par groupe et si les enfants ont déjà bénéficié du programme

-Organiser la formation des animateurs ou un temps de transfert de compétences sur le programme pour les professeurs de l’Éducation Nationale

-Organiser des temps d’appui méthodologique auprès des animateurs du programme pour adapter les séances au sein de leur école ou centre de loisirs

-Aider au déroulement des séances du programme en offrant si besoin la possibilité d’une coanimation d’une à deux séances

-Aider à la mise en place du suivi et de l’évaluation du programme tout au long de l’année scolaire (réunions de bilan, recueil des données, fiches de suivi etc.)

-Organiser des temps d’échanges réguliers avec les encadrants et animateurs du programme : recueil de leurs témoignages de terrain (réunions de bilan avec les directeurs d’école et les enseignants, temps d’échange de pratiques avec les animateurs périscolaires, etc.)

-Répertorier les implantations du programme et compléter les outils de suivi pour transmettre les éléments aux financeurs

Objectifs

Le programme s’adresse à des individus jeunes pour augmenter leur capacité à agir. Il contribue à la création d’un environnement favorable à la santé en investissant l’école ou le périscolaire pour avoir un impact sur l’environnement social des enfants via la formation des animateurs, engageant ainsi les collectivités territoriales à contribuer à la réduction des inégalités sociales de santé. Les objectifs d’impact à long terme d’un tel programme ciblent une amélioration du climat scolaire et de la réussite scolaire des enfants, et une réduction des comportements à risque notamment à l’adolescence.

Financement

ARS Nouvelle Aquitaine avec un co-finacement de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) de Brive-la-Gaillarde

Dispositif d’évaluation mis en place

Le programme a fait l’objet d’une Recherche Interventionnelle, menée par une équipe de l’Université de Bordeaux et de l’association Afeps de janvier 2020 à juin 2022, dont les résultats ont démontré des effets positifs avec 483 enfants inclus dans l’étude d’efficacité, sans exclusion de sexe, d’origine géographique (rurale ou urbaine) ou de trouble psychologique préexistant. Ce sont 27 sites qui ont participé à l’étude (écoles et accueils de loisirs) soit 1 395 enfants. Il se démarque particulièrement sur son impact fort dans le développement des compétences émotionnelles et cognitives car il est repéré comme “instrument supplémentaire – voire éventuellement prioritaire – de lutte contre le harcèlement scolaire, ou, plus largement, de prévention ou de réduction des conduites agressives (tant réactives que proactives).” Les effets les plus intéressants se retrouvent chez les classes de CP à CM1. La tranche 8-10 ans reste la population cible la plus réceptive au programme. La classe de CM2 sera ciblée spécifiquement pour développer la fonction empathique : comprendre le fonctionnement de l’autre pour mieux communiquer et l’accepter (ce qui peut participer au perfectionnement des compétences socio-relationnelles des futurs collégiens).

Expertises mobilisées

D’une part, les connaissances transmises sont fondées sur les écrits et les préconisations de Béatrice Lamboy et ses collaborateurs : Lamboy, B. & Smeding, A. (2022). Développer des interventions de prévention et de promotion de la santé fondées sur les données probantes : la Démarche EValuation Action (DEVA). Pratiques psychologiques, 28(4), 209-223.

Et d’autre part, le programme applique les référentiels de Santé Publique France :

  • le référentiel théorique et scientifique “Les compétences psychosociales : un référentiel pour un déploiement auprès des enfants et des jeunes. Synthèse de l’état des connaissances scientifiques et théoriques réalisé en 2021” – février 2022  
  • le rapport complet : “Les compétences psychosociales : état des connaissances scientifiques et théoriques” – 18 octobre 2022

 

Les compétences psychosociales et la démarche de promotion de la santé

Les activités structurées

« Le Voyage des Toimoinous » (programme TMN) est un conte dans lequel les enfants sont acteurs. Les enfants bénéficiaires du programme vont aider un groupe d’enfants extraterrestres à sauver leur planète en ravivant ses couleurs.

L’histoire est une métaphore : pour retrouver les couleurs de la planète, il va falloir partir à l’aventure, rencontrer des gens différents, savoir communiquer positivement, identifier ses propres forces, ses émotions, gérer son stress, résoudre des problèmes… Chaque début de séance/d’atelier commencera par la lecture d’un nouveau chapitre de l’histoire, qui posera le cadre des activités.

7 missions doivent être relevées par le groupe d’enfants, correspondant à 7 CPS :

        Identifier ses qualités et ses compétences

        Être habiles dans nos relations, nos ressemblances et nos différences

        Apprendre à bien communiquer, communiquer de façon positive

        Reconnaître ses émotions, savoir les nommer

        Réguler ses émotions et ses impulsions

        Gérer son stress et identifier les sources de stress

        Apprendre à résoudre des problèmes

Ateliers structurés : Le programme TMN est séquencé en 7 missions. Chaque mission reprend une trame identique : des activités de pleine attention à soi, un retour sur les missions proposées entre les ateliers, une compréhension de la compétence du jour, des activités expérientielles pour développer la compétence du jour, un retour sur l’atelier et sur ce qui leur sera utile, et l’explication des missions de la semaine. Pour s’adapter à certaines contraintes, le programme peut être décliné en ateliers d’1h (en 11 ateliers ou plus) en fonction des temps dont les animateurs disposent.

Pédagogie active : Le programme TMN propose des activités dans lesquelles les bénéficiaires participent activement par le biais de brainstorming, de jeux de rôles, de réflexion sur leurs propres pratiques, et d’activités par pairs ou groupes. Les enseignants et/ou les animateurs périscolaires accompagnent les enfants dans le développement de leurs capacités personnelles et relationnelles. La pédagogie des ateliers s’appuie sur la créativité des enfants et sur leurs expériences.

Séances focalisées : Chaque séance du programme TMN se focalise sur une des compétences émotionnelles, cognitives et sociales intégrées au sein des classifications officielles (Référentiel et rapport Santé Publique France sur les CPS, 2022) et conceptualisées dans la littérature scientifique. À chaque atelier, l’enfant est invité à identifier ses compétences, par la parole, l’écrit, le dessin. Un livret lui permet de retranscrire ce qu’il a appris et ressenti. A l’issue de chaque atelier, l’enfant reçoit une carte « mission » pour poursuivre le travail chez lui, avec sa famille.

Objectifs explicites : Le programme TMN propose pour chaque mission une explication de la compétence travaillée (en quoi elle consiste ; pourquoi elle est utile, etc.). Et chaque atelier est intitulé en fonction d’une compétence à développer.

L’animateur propose une écoute active et bienveillante, il pose un cadre et des règles claires aux enfants. Il en est garant et constant dans leur application. L’animateur est garant du temps et du déroulé complet de l’animation, il ajuste les activités en fonction des besoins des enfants, des objectifs et du conducteur d’atelier qu’il a prévu. 

L’animateur favorise la participation et l’implication en valorisant les savoirs, savoir-faire et savoir-être des enfants. Il redistribue la parole si un enfant a tendance à prendre plus de place qu’attendu. Il est garant de la coopération entre les enfants et favorise l’entraide et le non-jugement. Même s’il encourage la participation, il respecte le souhait d’un enfant de rester en retrait ou de ne pas s’exprimer et recherche avec lieu le degré d’implication qui lui correspond. Il sait prendre en compte la diversité de profils et favoriser une distribution de rôle si besoin pour la cohésion du groupe.

Les pratiques informelles

La plupart des activités proposées aux enfants peuvent être reproduites dans d’autres temps collectifs (en classe ou en centre de loisirs) et à la maison : les techniques de relaxation, la fleur des qualités, l’arbre des compétences, le bonhomme-je, la roue des émotions, etc. sont des outils qui peuvent être réinvestis au quotidien.

Plus particulièrement, les cartes « mission » l’invitent à renforcer une compétence entre deux séances et à inclure sa famille et ses proches dans leur accomplissement.

Le livret personnel permet à l’enfant de replonger dans l’histoire du voyage des Toimoinous et de se remémorer ses apprentissages et ressentis lors des ateliers.

Le porte-clé reçu à la fin du programme lui rappelle les 7 missions effectuées.

Une implantation de qualité

Les formateurs sont montés en compétence tout au long du développement du projet.

Le programme implique la mobilisation des structures éducatives, des encadrants, des parents et des enfants. Il se décline en 5 phases :

-Mobilisation des territoires, des villes, des écoles pour implanter le programme. Sensibilisation des acteurs à la démarche et postures favorables au développement des CPS

-Formation des animateurs du programme de 2 jours

-Une ½ journée d’échanges de pratiques proposée aux animateurs

Appui méthodologique aux animateurs du programme

-Animation du programme par les animateurs (co animation avec un membre du consortium si besoin sur 1 ou 2 séances)

-Évaluation du programme

Un livret d’activités et les outils associés sont mis à la disposition des animateurs. Ce livret d’activités intitulé « guide de l’animateur » indique des repères théoriques sur chacune des CPS ; les objectifs et le déroulé pédagogiques des 7 ateliers et des fiches descriptives des animations.

  • Une fiche de suivi pour chaque atelier permet à l’animateur de préparer en amont le contenu de l’atelier (sélectionner les activités à mener auprès des enfants) et de retranscrire à l’issue de ce dernier : les activités réalisées, l’adhésion des enfants (participation, implication), son auto-évaluation sur le déroulement de l’atelier et son appropriation de la compétence et des activités travaillées.
  • Des temps d’échanges de pratiques et/ou de bilan à l’issue de l’animation du programme permettent de partager, faire un retour sur expériences et d’ajuster sa posture et les techniques d’animation.

Un environnement soutenant

Le programme s’attache au renforcement des CPS des enfants, mais il vise également le développement des CPS et l’amélioration de la posture des intervenants (enseignants ou animateurs).

  • Il participe ainsi à l’amélioration du climat scolaire comme certains animateurs l’indiquent à l’issue du programme au moment de la réunion bilan ou du temps d’échange de pratique (non évalué de façon systématique).
  • Les parents associés entre les ateliers par le biais des cartes « mission » remises aux enfants et par l’invitation en amont ou à l’issue du programme sont sensibilisés aux CPS (l’invitation en direction des parents n’est pas proposée de manière systématique). 
  • Les activités proposées dans le programme peuvent être réinvesties en dehors du programme pour renforcer l’ancrage.  
  • Selon les sites (écoles, ALSH), une présentation à l’ensemble des professionnels du milieu d’implantation (enseignants, personnels administratifs, personnels de santé scolaire, personnels périscolaires…) est réalisée.

Les outils du programme

  • Pour l’animateur :

o   Guide de l’animateur indiquant des repères théoriques sur chacune des CPS ; les objectifs et le déroulé pédagogiques des 7 ateliers et des fiches descriptives des animations

o   12 cartes avec des exercices de retour au calme

  • Pour les enfants :

o   Le livret des enfants

o   Des cartes « mission» pour que les enfants s’entraînent au quotidien

o   Un porte-clés TOIMOINOUS

Points forts

Son approche opérationnelle multimodale, prenant en compte le territoire, les adultes gravitant autour de l’enfant (enseignants, animateurs, ALSH – accueil de loisirs, parents, proches) et plaçant l’enfant dans une position d’acteur du développement de ses compétences ;

Son approche transversale, avec un parcours progressif qui permet aux enfants en 7 ateliers d’appréhender l’ensemble des CPS ;

Son approche ludique avec des techniques d’animation qui peuvent être réutilisées en dehors du programme ;

L’histoire « le voyage des ToiMoiNous » qui permet aux enfants de s’identifier et s’approprier les défis et leurs résolutions, dans une approche positive.   

Liens

https://irepsna.org/actions/le-voyage-des-toimoinous/

Référentiel théorique et scientifique “Les compétences psychosociales : un référentiel pour un déploiement auprès des enfants et des jeunes. Synthèse de l’état des connaissances scientifiques et théoriques réalisé en 2021” – février 2022  

https://www.santepubliquefrance.fr/competences-psychosociales-cps&sa=D&source=docs&ust=1680190164557680&usg=AOvVaw2u58hZLQoRdy_a4r6yqFeb 

 

Cette ressource vous a-t-elle été utile ?

Espace commentaires