Publié le 03 octobre 2023

Multi-séances de renforcement des CPS en collège

Ajouter aux favoris :

Région
Bourgogne-Franche-Comté
Public
Enfant
Professionnel de santé, du social, de l'éducation
Milieu de vie
Éducatif
Thématique
Addictions
Type de ressource
Les programmes et actions
Porteur
Ireps Bourgogne-Franche-Comté
Nous aimons cette action :
Ses retombées concrètes (amélioration du climat scolaire et renforcement du vivre ensemble)

Présentation

Le contexte

Selon une étude menée par l’Agence régionale de Santé et l’Observatoire régional de Santé Bourgogne-Franche-Comté en 2017, la Nièvre se situe parmi les territoires les plus défavorisés de la région. Territoire rural, habité par une population vieillissante et socialement peu favorisée, les jeunes peu diplômés sont sur-représentés, ainsi qu’un taux élevé de chômage, et une part importante de bénéficiaires de minimas sociaux. Cette étude, comprenant dix-neuf variables socio-économiques, démographiques, environnementales et de santé, souligne enfin une surmortalité prématurée évitable [Projet régional de santé Bourgogne-Franche-Comté 2018-2022 : diagnostic régional. Dijon : ORS BFC, ARS BFC, 2017, 114 p. En ligne]. Les principales causes étant des cancers induits par la consommation de tabac et d’alcool.

Parmi les réponses apportées à ces éléments de diagnostic territorial, l’Ireps Bourgogne-Franche-Comté propose un programme multi-séances de renforcement des compétences psychosociales, s’inscrivant dans une logique de réduction des risques – notamment sur les conduites addictives – en direction de jeunes scolarisés en collège. Cette proposition rejoint la priorité inscrite dans les deux CLS nivernais, d’agir sur le renforcement des CPS.

Lancé en 2017, avec une expérimentation dans le collège de Saint-Pierre-Le-Moûtier et dans 3 écoles du bassin pédagogique de Lormes, ce programme a été déployé dans 7 collèges sur l’année scolaire 2018/2019 et dans 6 autres sur l’année scolaire 2019/2020

Les objectifs

Ce programme vise à accompagner les collèges nivernais dans la mise en œuvre d’actions de développement et de renforcement des compétences psychosociales des élèves de 6e, en lien avec le socle de connaissances et compétences des programmes de l’Éducation Nationale. Il s’agit d’une part de renforcer les CPS des élèves, et d’autre part de renforcer les capacités de la communauté éducative (directions d’établissements, personnels de vie scolaire et enseignants) à accompagner le développement des CPS des élèves, et d’ancrer durablement la notion de CPS au sein des collèges de la Nièvre.

La mise en œuvre du programme se décline selon les axes suivants :

  • AXE 1 : Accompagner les membres de la communauté scolaire à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un projet fondé sur le développement des CPS avec une démarche de promotion de la santé.
  • AXE 2 : Contribuer au développement des CPS chez les jeunes de 6e au travers de ce projet afin d’encourager des comportements appropriés et positifs à l’école, en famille, notamment face aux épreuves de la vie quotidienne.
  • AXE 3 : Informer les parents du projet mené auprès des élèves 6e.
  • AXE 4 : Assurer un suivi des collèges ayant participé au programme (Faire un point sur les actions reconduites ; Sensibiliser de nouveaux membres ; Communiquer les dernières actualités en matière d’outils/activités sur les CPS).

La stratégie de déploiement du programme a été intégrée aux réunions de travail du Réseau régional d’appui à la prévention et à la promotion de la santé (Rrapps) départemental, afin de renforcer la cohérence programmatique en appui sur le maillage territorial. L’objectif est de favoriser une meilleure articulation entre les programmes probants (de type Unplugged) et les interventions en appui sur les données probantes.

Le financement

Ce projet a été financé dans le cadre d’un contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens au titre de la convention régionale entre l’ARS et l’Ireps BFC. Le délégué départemental de l’ARS a en outre souhaité étendre ces interventions sur l’ensemble du territoire de la Nièvre, afin de répondre aux orientations du schéma régional de santé 2018-2023.

Le dispositif d’évaluation

En 2017-2020 un premier rapport d’évaluation portait sur :

  • L’activité développée comprenant la description de ce qui a été effectué, la nature des activités et les personnes concernées par le programme ;
  • L’impact à court terme des actions CPS menées par les collèges auprès de 297 élèves ;
  • Les résultats de ces actions sur le renforcement des compétences émotionnelles et sociales des élèves.

En 2020-2022, une étude a été menée pour évaluer le processus de mise en œuvre d’un programme CPS « à la carte » en milieu scolaire (niveau collège) et son efficacité, avec 2 volets distincts :

  • Un volet axé sur l’analyse qualitative du processus d’implémentation du programme (approche sociologique) ;
  • Un volet dédié à la mesure de l’efficacité du programme sur les compétences individuelles (approche psychologique)
    • Décrire les conditions d’acceptabilité et de faisabilité d’un programme CPS à la carte, niveau collège
    • Décrire les modalités officielles et réelles de mise en œuvre au cours des différentes phases du projet (projection, sensibilisation des personnels/élèves, bilan et suivi)
    • Évaluer les dynamiques créées pour un contexte favorable (durable)

L’évaluation réalisée en 2022 a montré que l’implantation d’un programme de renforcement des CPS multi-séances a favorisé l’accueil du programme Unplugged au sein des établissements de la Nièvre ayant été partie prenante. Dans un autre ordre d’idées, les professionnels sensibilisés et formés à la notion de CPS, se sont dit plus attentifs aux situations de détresse psychologique rencontrées chez les élèves. Certains s’attachent à diffuser une démarche de renforcement des CPS au sein de leurs établissements, cherchent à faire des liens entre les différentes disciplines enseignées et/ou avec les autres sphères de vies des élèves.

Les expertises mobilisées

La construction de séances d’action s’est appuyé sur des données probantes et pensées dans une logique ascendante à partir des besoins identifiés, des contextes territoriaux et organisationnels. Ces séances dites « à la carte » se veulent attentives aux conditions d’applicabilité des critères d’efficacité, tels que décrit dans le référentiel CPS* du Réseau régional d’appui à la prévention et à la promotion de la santé (Rrapps) Bourgogne-Franche-Comté.

 

Les compétences psychosociales

Les CPS visées

Le programme vise à renforcer plusieurs compétences psychosociales, et plus particulièrement les compétences émotionnelles et sociales. Les compétences spécifiques travaillées au cours des séances sont :

  • Réguler ses émotions
  • Communiquer de façon constructive (communication efficace)
  • Développer des relations constructives (comportements prosociaux)

Les activités structurées

Une pluralité d’activités a été mise en place :

  • Sensibilisation des équipes pédagogiques, formation (de 1 à 3 jours) des professionnels engagés dans le programme,
  • Co-animation des 5 séances, évaluation de la satisfaction des élèves,
  • Evaluation globale sur la dernière année de déploiement du projet

La participation du public a été mobilisée à travers :

  • La définition concertée de la programmation et la coconstruction du contenu des séances avec l’équipe éducative ,
  • Les activités participatives, jeux de rôles ou mises en situation proposés dans un cadre bienveillant. Exemples d’activités : le « cercle des compliments », la « roue des émotions », « les papiers », « l’île déserte » etc.

Les pratiques informelles

Suite à l’évaluation menée en 2022 mettant en évidence une diffusion des CPS dans les pratiques au quotidien au sein des établissements, une série d’aménagement a été opérée, aussi bien au niveau matériel qu’événementiel en vue de contribuer à faire des collèges un environnement favorable à la santé. Ces évolutions sont propices à la mise en routine de pratiques de développement des CPS :

  • repenser les espaces extérieurs ou le foyer de vie des élèves
  • mise en place de journées d’intégration banalisées le jour de la rentrée des classes de 6e.

D’autres pratiques renvoient davantage à des événements thématiques ou activités qui viennent rythmer la vie collective au collège :

  • concours de « pulls moches » à l’approche des fêtes de fin d’année,
  • semaine des langues,
  • carnaval,
  • club jardinage, etc.

Posture

Le programme donne des ressources aux intervenants à différents niveaux :

  • Pour mieux comprendre et conscientiser le travail de renforcement des CPS en lien avec les missions exercées dans le cadre de l’éducation nationale
  • Pour identifier l’intérêt de déployer des actions des CPS, notamment à travers les bénéfices retirés à court terme. Ces derniers sont pensés notamment en termes d’amélioration du climat scolaire (en lien avec la thématique du vivre ensemble), de pacification des relations entre les élèves et les adultes.
  • Pour agir encore et mieux, en permettant aux intervenants d’expérimenter et de s’approprier des outils dédiés au renforcement des CPS et faciles à remobiliser

 

Le programme au regard de la promotion de la santé

Les compétences et la posture

L’Ireps Bourgogne-Franche-Comté est un acteur de 1er plan dans le champ de la promotion de la santé ; la chargée de projet qui coordonne le programme se pose comme garante de la posture et de l’inscription du programme dans les valeurs et les stratégies de promotion de la santé, en formant les intervenants, ou en co-animant des séances, par exemple.

La pédagogie

Le contenu des séances est différent dans chaque établissement, celui-ci est élaboré en s’appuyant sur les besoins des élèves identifiés par la communauté scolaire. Par exemple, certaines séances proposées sont plus centrées sur le renforcement des compétences émotionnelles et d’autres sur les compétences sociales. Pour les collèges mettant en place déjà des actions CPS en direction des élèves de 6e ou bénéficiant d’un autre programme, le contenu du programme a été adapté : sensibiliser les professeurs, intervenir auprès d’un autre niveau de classe, favoriser les liens entre les écoles et le collège sur les actions CPS…

Exemple de déroulé du programme dans un établissement donné : 

Séance n° 1

  • Présenter le programme et le fonctionnement des séances
  • Se présenter en partageant un goût personnel
  • Découvrir les goûts des autres
  • Découvrir des points communs entre les élèves
  • Reconnaître et exprimer à l’autre ce qu’on apprécie chez lui/chez elle
  • Définir les règles d’une « bonne écoute »

 Séance n° 2

  • Connaître et nommer les différentes familles d’émotions et enrichir son vocabulaire
  • Prendre conscience que les émotions varient de nature en fonction de la situation, du moment, des personnes… (singularité des émotions)
  • Repérer qu’une situation ou qu’une personne nous fait ressentir des émotions et des sentiments comme tous les êtres humains (universalité des émotions)
  • Faire preuve d’empathie

Séance n° 3

  • Identifier et découvrir des ressemblances dans la classe
  • Approfondir la connaissance des élèves au sein de la classe
  • Identifier les aides et les obstacles à l’écoute
  • Analyser des situations d’écoute / de non-écoute

Séance n° 4

  • Développer l’esprit d’équipe
  • Développer la coopération
  • Développer la communication

Séance n° 5

  • Prendre conscience de la diversité des réactions face à une même situation
  • Améliorer la qualité de la communication avec les règles d’une communication efficace :
  • Connaître les étapes “Les messages clairs”
  • S’exercer à utiliser la technique des “Messages-clairs”

Les conditions matérielles et organisationnelles

Le programme se déploie en lien avec le socle de connaissances et compétences des programmes de l’Éducation Nationale. Cet apprentissage est organisé en plusieurs séances au cours desquelles les élèves de 6e apprennent à construire une image positive d’eux-mêmes, à interagir avec les autres, à rester eux-mêmes dans un groupe, à résister aux sollicitations de leurs pairs, à agir avec confiance…

Le contenu des séances est différent dans chaque établissement, puisque celui-ci est élaboré en s’appuyant sur les besoins identifiés par la communauté scolaire. Par exemple, certaines séances proposées sont plus centrées sur le renforcement des compétences émotionnelles, quand d’autres établissements vont s’engager plutôt sur un travail autour des compétences sociales.

Pour les collèges mettant déjà en place des actions CPS en direction des élèves de 6e ou bénéficiant d’un autre programme, le déroulé d’implantation proposé a été adapté : sensibiliser les professeurs, intervenir auprès d’un autre niveau de classe, favoriser les liens entre les écoles et le collège sur les actions CPS…

En outre, l’évaluation réalisée en 2022 a montré que l’implantation d’un programme de renforcement des CPS multi-séances a favorisé l’accueil du programme Unplugged au sein des établissements de la Nièvre ayant été partie prenante. Dans un autre ordre d’idées, les professionnels sensibilisés et formés à la notion de CPS, se sont dit plus attentifs aux situations de détresse psychologique rencontrées chez les élèves. Certains s’attachent à diffuser une démarche de renforcement des CPS au sein de leurs établissements, cherchent à faire des liens entre les différentes disciplines enseignées et/ou avec les autres sphères de vies des élèves.

Implication du niveau politique

Le déploiement du programme a reçu le soutien de la Direction académique des services de l’éducation nationale (Dasen) de la Nièvre, de l’Agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté (Inscription au Contrat d’objectifs et de moyens ; Articulation avec les acteurs du territoire en charge du déploiement des programmes probants  dans le cadre du Réseau régional d’appui à la prévention et la promotion de la santé (Rrapps) dans une optique des actions à l’échelle territoriale).

 

* Peteuil Audrey, Boulier Julie, Sizaret Anne, Millot Isabelle. Renforcement des compétences psychosociales : les critères d’efficacité – Référentiel d’intervention régional partagé. Dijon : Ireps BFC, ARS BFC, 2020, 48 p. En ligne : https://rrapps-bfc.org/sites/default/files/publications/fichiers/2020/Referentiel-V7-2110-web.pdf

 

Cette ressource vous a-t-elle été utile ?

Espace commentaires