Publié le 03 octobre 2023

Mise à jour le 11 octobre 2023

PAJISP

Ajouter aux favoris :

Région
Bourgogne-Franche-Comté
Public
Adolescent
Milieu de vie
Éducatif
Travail
Thématique
Addictions
Type de ressource
Les programmes et actions
Porteur
Association Avenir Santé Bourgogne-Franche-Comté
Nous aimons cette action :
Le plaisir de travailler avec les Maisons familiales rurales, facilitantes pour l'implantation et la mise en oeuvre du programme

Présentation

Le contexte

PAJISP (Prévention des addictions auprès des jeunes en insertion sociale et professionnelle) est un programme de prévention des conduites addictives en milieu scolaire (Maison Familiale et Rurale – MFR -/Centre de Formation d’Apprentis – CFA -) destiné aux jeunes de 14 à 18 ans.

Le programme PAJISP a été créé en réponse à un diagnostic des besoins en prévention des addictions dans les MFR mené par l’association Avenir Santé en 2021. Ainsi, durant sa conception, les jeunes et personnels des MFR ont été consultées et suite à leurs retours des adaptations ont été faites pour répondre au mieux aux besoins exprimés. Un manuel d’implantation a été créé pour les animateurs du programme et un cahier d’activités pour les élèves.

 

Le ou les objectifs

Par le développement des CPS et chez les jeunes (14-18ans) de MFR et CFA, le programme PAJISP a pour objectif de prévenir et/ou réduire la consommation de substance psychoactive. Il vise à donner les capacités aux jeunes à comprendre, identifier et réguler leurs émotions ; à favoriser la confiance en soi, l’affirmation de soi et le respect des autres ; et à agir sur l’influence sociale et les croyances normatives.

Le financement

L’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté finance le programme PAJISP en 2024 et 2025. L’association peut ainsi former des co-animateurs (en MFR/CFA entre janvier et juin 2024) et par la suite mettre en place le programme avec ces derniers auprès de 6 classes (sur l’année scolaire septembre 2024 / juin 2025), soit environ 120 jeunes bénéficiaires.

Le dispositif d’évaluation

Une évaluation (avant/après) est en cours de réalisation cette année (environ 100 jeunes dans le groupe expérimental et 1500 dans le groupe témoin). L’évaluation sera travaillée en collaboration avec Avenir Santé et l’Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé (Ireps) Bourgogne-Franche-Comté.

Les expertises mobilisées

D’après une expertise collective menée par l’Inserm en 2014*, les programmes de développement des compétences psycho-sociales figurent parmi les stratégies les plus probantes en prévention des addictions en milieu scolaire (dont font partie les maisons familiales et rurales). Ainsi, développer/renforcer les CPS chez les jeunes a pour but de leurs conférer les moyens de faire des choix éclairés et responsables pour leur propre santé.

Le programme PAJISP s’inspire du programme Unplugged, programme probant de prévention des addictions en milieu scolaire pour les adolescents (12-14 ans), adapté aux élèves de MFR en s’appuyant sur le diagnostic des besoins en prévention mené, des données probantes et des référentiels scientifiques listant les critères d’efficacité d’un programme CPS. Ce programme a été construit en collaboration avec l’Iresp BFC.

__________
Beck François, Dervaux Alain, Du Roscoat Enguerrand, et al. Conduites addictives chez les adolescents : usages, prévention et accompagnement. Paris : Inserm, 2014, 482 p. (Expertise collective). En ligne : https://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/5965

Les compétences psychosociales

Les CPS visées

Le programme PAJISP intègre le développement des 9 compétences psychosociales générales (Avoir conscience de soi, Capacité de maîtrise de soi, Prendre des décisions constructives, Avoir conscience de ses émotions et de son stress, Réguler ses émotions, Gérer son stress, Communiquer de façon constructive, Développer des relations constructives, Résoudre des difficultés).

Les ateliers sont organisés de façon chronologique en termes de développement des compétences. Tout d’abord seront abordés la conscience de soi, de ses forces et la conscience de ses émotions. Ensuite est abordée la régulation émotionnelle, comment faire face à ses émotions. Les compétences acquises sont dès lors associées à la prise de conscience de l’influence sociale. Les élèves apprennent à exprimer leurs opinions lors de séances basées sur la communication. Enfin, le programme s’achève sur des séances basées sur le développement des relations constructives.

Les activités structurées

Le programme se compose de 12 ateliers répartis sur l’année scolaire. Chaque atelier est unique, ayant des objectifs propres et mobilisant différentes compétences psychosociales. Il comprend une introduction, une/des activité(s), une conclusion et un rituel de fin. Les activités sont variées (jeu des qualités, dessin dicté, rivière du doute, relaxation, feelings, carte des forces, escape games…), et un rituel est instauré en fin de chaque séance avec le choix d’une émotion à partir de l’outil « Le langage des émotions ».

L’ensemble des ateliers sont coanimés par un salarié de l’association Avenir Santé et un encadrant de la MFR (ou du CFA).

Les pratiques informelles

En cours d’évaluation

Posture

La question de la posture est intégrée à la formation des animateurs, à travers :

  • l’importance d’instaurer un climat positif et bienveillant
  • des attitudes éducatives positives et valorisantes qui permettent d’appréhender la personne dans sa globalité (dans ses aspects cognitifs, sociaux, émotionnels, relationnels)
  • une démarche de réflexivité face à sa pratique
  • une posture d’accompagnateur humble et bienveillante : laisser le temps aux élèves de réfléchir quelques instants face aux questions posées ; insister auprès des élèves sur le fait qu’ils ont beaucoup de choses à apprendre les uns des autres et qu’il est important de s’écouter mutuellement.
  • un cadre d’intervention sécurisant pour tous (écoute mutuelle, non-jugement, éviter qu’un jeune se sente ridiculisé, respect, confidentialité, droit de passer son tour)
  • une coopération et des interactions entre les jeunes favorisées

 

Le programme au regard de la promotion de la santé

Les compétences et la posture

Dans chaque MFR, trois moniteurs ont été formés par l’association Avenir Santé sur deux journées à l’animation du programme. Les MFR complètent à la fin de chaque atelier des fiches de suivi afin qu’Avenir Santé s’assure de la bonne mise en place des ateliers. Un point de mi-parcours a été réalisé au sein des deux MFR afin d’échanger sur d’éventuelles difficultés.

Ces deux éléments participent à un accompagnement tout au long de la mise en place du programme ainsi qu’à son évaluation.

A terme, l’ensemble des encadrants de MFR/CFA seront formés sur deux journées à l’animation du programme. Ils pourront bénéficier du retour d’expérience des co-animatrices du programme de 2022-2023. Des fiches de suivi seront complétés à la fin de chaque atelier. Un point de mi-parcours sera réalisé en commun avec l’ensemble des animateurs du programme (échances de pratiques, évaluation des ateliers) ainsi qu’un bilan global à la fin.

La pédagogie

Chaque atelier est interactif et expérientiel (jeux de rôles, escape game, partage d’expériences, etc.) et se base sur une pédagogie active.

Les conditions matérielles et organisationnelles

La manière dont le programme agit sur l’environnement des publics est en cours d’évaluation suite à la première année d’implantation du programme.

Durant la formation des équipes encadrantes (animateurs du programme dans les classes) l’environnement soutenant est une notion abordée, notamment pour la cohérence du travail sur les CPS durant les ateliers et en dehors (vie quotidienne en MFR).

Tous les membres de la Maison familiale rurale sont au courant de l’implantation du programme CPS dans leur structure. Chaque salarié (veilleur de nuit, cuisinier, moniteurs…) en MFR a un rôle éducatif avec les élèves. Une sensibilisation de toute l’équipe éducative valorise l’importance d’un environnement soutenant dans le renforcement des CPS et permettre une continuité avec les activités réalisées en atelier. De plus, le programme est présenté aux parents lors de la réunion de rentrée scolaire.

 


Coordonnées du porteur de projet

Association Avenir Santé Bourgogne-Franche-Comté
11 rue du Tillot
21000 Dijon

 

Cette ressource vous a-t-elle été utile ?

Espace commentaires