Publié le 03 octobre 2023

Mise à jour le 18 décembre 2023

Prodas

Ajouter aux favoris :

Région
Occitanie
Provence-Alpes-Côte d’Azur
Public
Jeune enfant
Enfant
Adolescent
Adulte
Milieu de vie
Éducatif
Médico-social
Thématique
Approche transversale
Santé mentale
Climat scolaire
Risques psycho-sociaux
Addictions
Vie affective et sexuelle
Type de ressource
Les programmes et actions
Porteur
Planning Familial 13, Planning Familial 34, Planning Familial 48, CODES 30, CODES 34
Nous aimons cette action :
Le cercle de parole qui constitue un élément phare du programme en favorisant l'écoute, le respect et la co-construction d'un savoir sur un thème proposé.

Présentation

Contexte

Le Programme de Développement Affectif et Social (Prodas) a été conçu dans les années 1980 au Québec et adapté en France au contexte de l’éducation nationale en 2004. Le Planning Familial 13 développe depuis 2005 l’adaptation au contexte local de ce programme québécois en partenariat avec l’Éducation nationale. Depuis 2014, le programme est également déployé en Occitanie.

Objectifs

Le programme Prodas peut se définir comme une action éducative et préventive de développement affectif et social de l’enfant, basée sur l’expression des ressentis. Il a pour objectif de permettre aux enfants et aux jeunes de mieux se connaître, se comprendre et se respecter eux-mêmes, pour ensuite mieux respecter les autres, grâce au développement des facteurs de conscience, de réalisation de soi et d’interaction sociale.

Expertises mobilisées

Prodas est cité par Santé Publique France parmi les programmes « probants et prometteurs ». L’efficacité du programme a été évalué au travers d’une revue de la littérature scientifique. Le dispositif fait référence aux recommandations internationales (Collaborative for Academic, Social, and Emotional Learning – CASEL, 2015 ; INSPQ, 2013) relative au développement des compétences psychosociales qui permettent d’améliorer la santé, le bien-être et la réussite éducative.

Les Compétences Psycho Sociales

Au travers du Prodas, les participants vont apprendre à s’exprimer en groupe, apprendre à respecter les règles, à écouter et à communiquer avec les autres, à reconnaître, nommer et gérer ses émotions, à s’affirmer de manière constructive, à se respecter et respecter les autres. Le Prodas s’appuie sur un groupe de parole qui permet d’assurer une communication authentique et bienveillante entre participants grâce à des règles définies. Ces groupes de parole sont complétés par des activités pédagogiques adaptées à l’âge des enfants et des jeunes.

Les CPS visées

Prodas vise l’ensemble des CPS (estime de soi, empathie, régulation des émotions, gestion du stress, connaissance de soi, communication etc.).

Les activités structurées

Le programme propose des interventions en milieu scolaire de 30 à 45 minutes (une à plusieurs fois par semaine). Dans chacun des « modules thématiques », plusieurs activités ou thèmes de discussion (cercles) sont proposés.

Un exemple de répartition de thématiques est décrit ci-dessous :

  • Module de base : communication, écoute, gestion des conflits, empathie, connaissance de soi et des autres.
  • Module intermédiaire : acceptation de l’autre, conscience de soi, au travers de thématiques peu abordées à l’école telles que les questions liées à l’avenir, l’identité ou la culture.
  • Module avancé : s’affirmer, prévenir les discriminations et les conflits, prise de conscience, promotion de la notion de respect, égalité et solidarité.

Le programme au regard de la promotion de la santé

En agissant dès le plus jeune âge, cet accompagnement éducatif permet de travailler sur la déconstruction des stéréotypes de genre et favorise l’autonomie des enfants pour une meilleure qualité de relation.

A partir de la moyenne section de maternelle, mettre en œuvre le programme éducatif Prodas permet aux enfants de prendre conscience d’eux-mêmes, d’apprendre à se connaître et à reconnaître leurs émotions, leurs pensées, leurs comportements. En arrivant en CP, cet accompagnement éducatif se poursuit pour permettre aux enfants de développer leur confiance en eux et leur sens des responsabilités jusqu’en CM2. A la fin de leur parcours en école primaire, ils découvriront comment analyser et améliorer la qualité de leurs relations. Cet apprentissage pourra ensuite se poursuivre à l’adolescence afin d’initier une entente bienveillante et positive en classe, pour prévenir la violence et favoriser la tolérance sur les problématiques de genre.

Les compétences et la posture

Les professionnels ou bénévoles qui animent le programme doivent suivre une formation de 5 jours destinée à :

  • transmettre les outils théoriques et pratiques du programme,
  • sensibiliser à l’écoute active et à la communication bienveillante,
  • travailler sur les compétences émotionnelles,
  • expérimenter des cercles de paroles et des différents outils de dynamique de groupe.

Ces personnes reçoivent également un soutien à la mise en place des premières séances grâce à une co-animation avec des personnes (extérieures ou non à l’établissement) formées également et ayant déjà une pratique d’animation. Enfin, les professionnels participent à une analyse de pratique régulière (interne à l’établissement) destinée à faciliter la mise en œuvre et répondre aux questionnements et difficultés rencontrés.

 La pédagogie

Chaque séance est organisée de façon à ce que l’enfant développe un type de compétence spécifique et fidèle à son stade de développement. Le format des séances permet l’acquisition d’un savoir expérientiel et participatif (Lamboy & Guillemont, 2014). La personne qui anime le programme favorise une co-construction du savoir avec les participants.

Présentation du dispositif :

 

Cette ressource vous a-t-elle été utile ?

Espace commentaires