Publié le 03 octobre 2023

Renforcement des compétences psychosociales des enfants

Ajouter aux favoris :

Région
Grand Est
Public
Enfant
Milieu de vie
Éducatif
Thématique
Approche transversale
Type de ressource
Les programmes et actions
Porteur
Ireps Grand Est
Nous aimons cette action :
Les conditions ont été créés pour favoriser la pérennisation d’une dynamique CPS dans les établissements.


Présentation

Le contexte

Ce projet consiste en:

  • Un programme d’interventions de développement des CPS à destination des élèves de primaire, structuré et co-construit avec la communauté éducative des établissements volontaires.
  • Un renforcement des compétences des adultes (personnels éducatifs et enseignants, parents) à incarner la posture adéquate et à mettre en œuvre des actions formelles ou informelles de développement des CPS via une formation, des échanges de pratiques, de la supervision ou autres modalités en fonction des attentes et du contexte.
  • Une implantation structurée et pérenne dans de nouveaux établissements volontaires, sélectionnés selon des critères de qualité.

L’objectif

L’objectif est de renforcer le bien-être à l’école des enfants d’écoles primaires sélectionnées.

Financement

Le projet est soutenu financièrement par l’Agence Régionale de Santé Grand Est, le Régime local Assurance Maladie, l’Eurométropole de Metz.

Le dispositif d’évaluation

Le projet étant mené depuis 2018, chaque année les évaluations permettent de modifier, ajuster, et développer le nouveau projet, pour répondre au mieux aux objectifs de promotion de la santé.

Les expertises mobilisées

Il a été décidé de se baser sur plusieurs documents :

– le référentiel : Les compétences psychosociales : un référentiel pour un déploiement auprès des enfants et des jeunes. Santé publique France

– le document interactif sur le repérage et la capitalisation de pratiques en Auvergne – Rhône – Alpes : Bonnes idées, et pratiques prometteuses CPS

Les Compétences Psychosociales

Les enseignants sont formés aux compétences psychosociales.

Le projet prévoit un déploiement pluriannuel, sa construction pour les années à venir s’effectuera de manière participative avec les écoles concernées.

Les CPS visées

Les compétences psychosociales visées par le projet sont:

  • Compétences cognitives : avoir conscience de soi.
  • Compétences émotionnelles : avoir conscience de ses émotions et de son stress, réguler ses émotions.
  • Compétences sociales : résoudre des difficultés.

L’objectif de développement des CPS a été présenté au public de la démarche.

Les activités structurées

Le renforcement des compétences psychosociales des élèves prend la forme d’interventions répétées et structurées sur des temps dédiés et animées par des intervenants formés :

  • 6 séances de 1h30 réparties sur 3 mois

Il y a 2 séances sur les compétences cognitives, 2 séances sur les compétences émotionnelles, et 2 séances sur les compétences sociales.

Auxquelles s’ajoutent :

  • 1 séance minimum animée par l’enseignant auprès des élèves, en présence de l’intervenant (rôle d’observation), qui pourra viser à construire un livrable à destination des parents.

1 séance d’évaluation animée par l’intervenant auprès des élèves et de leur enseignant.

Les pratiques informelles

Les interventions se passent au sein des classes, les enseignants en sont partie prenante, ce qui leur permet de poursuivre la dynamique engagée lors des séances et l’approche positive des CPS.

Un livret pédagogique est remis aux enfants, afin qu’ils puissent le ramener à la maison et faire le lien avec leurs parents et entourage.

Posture

Des temps d’échanges, et de co construction sont prévus tout au long du projet entre les intervenants, pour partager leurs savoirs, savoir-faire et savoir-être en intervention et sur la thématique des compétences psychosociales.

Le programme au regard de la promotion de la santé

Les conditions matérielles et organisationnelles

Les écoles sélectionnées pour le projet sont volontaires à participer, et font état de besoins spécifiques d’améliorer le climat scolaire et la qualité de vie des enfants.

Une équipe projet est mise en place au sein de chaque école, composée de personnes ressources (direction de l’établissement, enseignants des classes concernées, infirmier, personnels périscolaires, intervenants, parents…). Elle a pour rôle de coordonner la mise en œuvre concrète des interventions, auprès des élèves et auprès des adultes ; co-construire les interventions.

Implication du niveau politique

Le projet s’appuie sur les facteurs présentés dans le référentiel CPS de santé publique France, paru en février 2022. A savoir, une implantation de qualité avec un chef d’établissement partie prenante du projet donnant les moyens de former et accompagner les acteurs du projet. Mais aussi en prenant le temps, pour trouver les établissements volontaires, pour développer le projet avec des équipes éducatives motivées.

Les inspectrices de circonscription de l’Education Nationale, les conseillères pédagogiques de circonscription, les directions des écoles et les infirmières de l’Education Nationale sont impliquées afin de favoriser l’émergence d’une dynamique projet sur cette thématique.

Au niveau local, le projet répond à des besoins identifiés et partagés dans le cadre du CLS 2 de l’Eurométropole de Metz, notamment de son axe n°1 « Intégrer la prévention et la promotion de la santé dans les parcours de vie ».

Les points forts de ce programme

Les inspectrices de circonscription de l’Education Nationale, les conseillères pédagogiques de circonscription, les directions des écoles et les infirmières de l’Education Nationale sont impliquées afin de favoriser l’émergence d’une dynamique projet sur cette thématique.
La démarche qualité de cette action qui existe depuis 2018, est évaluée chaque année et réajustée selon les résultats.